L'église Saint Remi de BOUILLY, commencée au XIe siècle et achevée au XIIIe, est donc de style roman. Elle a pour caractères dominants un plan rectangulaire, des proportions assez trapues, des formes simples et lourdes et une plastique murale quasi nulle. Le clocher, avec ses 3 baies géminées, occupe le dessus de la croisée du transept. Deux fois par semaine, on emprunte un petit escalier latéral pour y remonter l'horloge encore mécanique.

 

 

Des arcades séparant les bas-côtés de la nef, 5 sont ogivales et 4 sont romanes. Ceci est le signe d'un remaniement important entre les XVIe et XVIIIe siècles. L'adjonction de 2 constructions de part et d'autre du choeur, la sacristie au Nord et la Chapelle funéraire de la famille DE CHAMPEAUX au Sud, est du tout début du XXe. Le péristyle extérieur qui ouvre sur la dite chapelle, artistiquement décorée, a son fronton gravé aux armes de cette famille anciennement propriétaire du domaine de Commetreuil.

 

 

Vitrail symbolisant le BaptêmeLa statuaire et le mobilier ont beaucoup changé depuis le XVIIe siècle. Mais le Baptistère à lui seul recèle 3 objets classés : la cuve datée de 1550, un Christ en croix du XVIIe et un curieux poisson. On signalera encore 3 statues valant le détour dans cette église : une Vierge à l'enfant en pierre, un St Nicolas anciennement polychrome et un St Remi en bois.

 

 

Vitrail du baptême de Clovis par Saint Rémi

Les combats de la grande guerre ont fait voler en éclats les vitraux primitifs (et fortement endommagé les super structures) mais les paroissiens peuvent se targuer d'en avoir retrouvé de forts beaux, qui pour la plupart sont l'oeuvre du célèbre verrier Jacques SIMON. Les 7 vitraux des bas-côtés symbolisent les 7 sacrements de l'Eglise Catholique et celui du fond représente le Baptême de CLOVIS.

 

 

 

Bibliographie : « Vingt siècles d'Histoire Beullisienne » par Christian HUILLE. Edition Mairie de BOUILLY.